Réalité

Un cercle vicieux

Yvon Dandurand Danielle Murdoch Le Centre international pour la réforme du droit criminel et la politique en matière de justice pénale CIRDC Avril Sommaire exécutif Si nous voulons briser le cercle vicieux qui fait obstacle à la réadaptation sociale des délinquants remis en liberté, les programmes de prévention du crime doivent inclure des mesures efficaces pour réduire la récidive. Les ex-détenus sont en effet confrontés à de multiples problèmes qui affectent leur aptitude à devenir des citoyens respectueux de la loi. Ceci vaut en particulier pour les délinquants à haut risque, dont le casier judiciaire est lourdement chargé. L'attention portée à la réinsertion des délinquants dans la communauté constitue l'élément clé de tout programme de prévention et de toute intervention, dont l'objectif consiste à réduire le taux de récidive. Ces interventions comprennent une palette très variée de mesures et témoignent des efforts consentis dans ce domaine par le système de la justice pénale, en collaboration avec les agences et organismes communautaires.

Recherche dans l'Encyclopédie canadienne

La discrimination est l'exclusion d'individus ou avec groupes d'une participation sociale entière par raison de préjugés. Bien que les préjugés et la discrimination existent depuis fort longtemps au Canada, des efforts ont été déployés au cours des dernières générations pour faire du région une mosaïque de peuples et avec cultures. La constitution garantit l'égalité au moyen de la Charte des droits et libertés. Début de la colonialisme Au Canada, les préjugés existent depuis les débuts de la colonisation.

Ailleurs au pays un encadrement plus strict des interpellations

Nous présentons ici un profile démographique commun des participants aux entrevues de réunion à London et à Ottawa examiner Annexe 4 pour les données détaillées. À London, 13 personnes ont participé au total aux quatre entrevues avec groupe 4, 5, 1 et 3 participants respectivementdont neuf femmes et quatre hommes. La majorité des participants 8 était âgée de 35 ans à 54 ans, avec quatre autres participants âgés entre 18 et 34 période. Des 13 participants, neuf sont nés en Afrique, dont trois à la République centrafricaine, trois au Rwanda, double au Burundi et un au Bon. Un participant est né en Bulgarie Europe et trois sont nés par Colombie Amérique du sud. Une grande partie des participants 8 venait avec passer moins de cinq ans au Canada; seulement deux avaient passé 11 ans et plus. À Ottawa, 43 individus au total ont participé aux quatre entrevues de groupe 13, 12, 11 et 7 participants respectivement. Avec eux, il y avait 25 individu et 18 femmes.

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle

428 429 430 431 432
Back to top