Réalité

La rage un risque toujours d’actualité

Le virus de la rage est un virus à acide ribonucléique ARN de la famille des rhabdoviridae. Il existe plusieurs variantes antigéniques du virus de la rage, que l'on peut différencier par des analyses en laboratoire. Certaines variantes ont tendance à infecter certaines espèces de mammifères, bien que ces variantes puissent également être trouvées chez d'autres mammifères. Le virus peut être facilement inactivé par la lumière solaire, le savon et des conditions asséchantes. La rage est une maladie qui touche les mammifères, à la fois domestiques et sauvages. Les chiens sont les principaux vecteurs de la maladie en Asie et en Afrique. Au Canada et aux États-Unis, les renards, les mouffettes, les ratons laveurs et les chauves-souris peuvent constituer des réservoirs capables de transmettre l'infection aux chiens, aux chats, au bétail et aux personnes. Les humains contractent la rage lorsque le virus, présent dans la salive d'un animal infecté, pénètre dans l'organisme par l'entremise d'une morsure, d'une égratignure, d'une éraflure, des muqueuses ou des voies respiratoires. Par la suite, le virus se rend dans le système nerveux central par les nerfs périphériques.

Menu de navigation

Il y a quelques semaines, l'actualité mettait en lumière le cas d'un mauvais chaton décédé de la rage par France, alors qu'il était importé du Maroc. Quelle est la situation épidémiologique en France actuellement? La rage débris rare mais le risque existe toujours! Les chiens et chats vaccinés, cependant aussi les campagnes de vaccination des renards avec des boulettes contenant le vaccin lancées d'hélicoptères ont porté leurs fruits et la rage a s'évanouir en France, à l'heure actuelle.

Laisser un commentaire

Adresse strictement confidentielle

32 33 34 35 36
Back to top